Quels types d'assurance auto pour la conduite accompagnée ?

Quels types d'assurance auto pour la conduite accompagnée ?

La conduite accompagnée est appréciée par de nombreux parents qui préfèrent ainsi guider leurs enfants dans leurs premières années de conduite.

Pour les jeunes conducteurs, c’est le meilleur moyen pour être prêt à passer le permis dès 18 ans tout en bénéficiant de tarifs intéressants au niveau des assurances auto.

La conduite accompagnée est avantageuse, aussi bien du point de vue de la sécurité routière que des finances des conducteurs débutants.

L’assurance auto pour réaliser la période d’apprentissage en conduite accompagnée

Avertir l’assureur pour connaitre ses conditions

Pour effectuer un apprentissage en conduite accompagnée, il faut impérativement contacter son assurance au préalable.

En général, il propose de souscrire une extension de garantie spécifique prenant en charge la conduite accompagnée, en définissant l’identité de l’apprenti et de ses accompagnateurs.

Les compagnies d’assurance ne révisent pas à la hausse la prime d’assurance lors de l’ajout d’un conducteur en conduite accompagnée dans le contrat, mais elles appliquent parfois une majoration de la franchise à régler en cas de sinistre.

En fonction du profil des accompagnateurs et des caractéristiques du véhicule pour l’apprentissage, les assureurs sont libres de refuser ou d’accepter la demande.

Que faire en cas de refus de conduite accompagnée par l’assureur ?

La compagnie d’assurance peut notamment décliner la demande de conduite accompagnée si elle estime que le risque est trop important.

Cela peut être le cas lorsque l’accompagnateur est connu pour avoir commis des délits routiers (conduite sous l’emprise de l’alcool ou de produits stupéfiants, grands excès de vitesse) ou dans le cas où la puissance du véhicule est inadaptée pour un conducteur novice.

Si votre assureur refuse de modifier votre contrat d’assurance auto pour prendre en charge l’apprentissage anticipé accompagné, vous pouvez utiliser un comparateur d’assurances en ligne pour trouver rapidement un meilleur contrat d’assurance répondant à vos besoins.

Les conséquences en cas d’accident en conduite accompagnée

Du point de vue de l’assureur, le jeune en conduite accompagnée est couvert selon les mêmes garanties que le conducteur principal qui l’accompagne.

En cas d’accident responsable, les dommages sont indemnisés selon le contrat d’assurance choisi (au tiers ou tous risques).

La franchise spéciale jeune conducteur est appliquée pour permettre le remboursement des dégâts sur les véhicules.

C’est le coefficient de réduction de majoration de l’accompagnateur qui sera dégradé par un sinistre responsable.

Si le jeune conducteur n’a pas de responsabilité dans l’accident, c’est l’assurance de l’autre conducteur qui prend en charge les réparations.

L’assurance auto pour le jeune conducteur ayant été en conduite accompagnée

Les conducteurs novices ayant appris à circuler en conduite accompagnée ont un permis probatoire réduit à deux ans et leur surprime d’assurance est diminuée de moitié : seulement 50 % la première année et 25 % la deuxième.

Articles du même auteur